Nos actions

Depuis plusieurs semaines, tous les membres actifs de l’association se démènent pour consolider les bases de notre initiative et répondre aux attentes de nos adhérents. Nous avons été à l’écoute des internautes qui ont répondu aux différents sondages proposés dans le groupe de Soutien aux professions libérales Soignantes.

La plupart d’entre nous a su prendre la mesure de la gravité de la situation en cessant toute activité professionnelle dès le 16 mars 2020, ce qui fut sans nul doute une attitude des plus responsables face à une crise sanitaire d’une telle ampleur, mais qui aura eu un impact inexorable sur la santé économique de nos entreprises.

Pour l’heure, la priorité était de rouvrir nos cabinets et accueillir nos patients dans les meilleures conditions possibles, en respectant au plus près les mesures barrières recommandées par nos instances.

Ayant été nombreux dès le début du confinement à faire don de nos masques, gants, gels hydro alcooliques, par solidarité nationale pour les soignants en première ligne, nous attendions un juste retour de notre gouvernement. 

Les dotations de masques prévues en dernier recours pour certaines professions jusqu’alors non- intégrées dans ce dispositif nous ont parues bien insuffisantes en regard des besoins de chacun d’entre nous pour respecter les règles de protection.

Nous avons donc interpellé le 5 mai 2020 les pouvoirs publics et l’exécutif en adressant un courrier au Ministre des solidarités et de la santé Olivier Véran , ainsi qu’à tous les Parlementaires (Députés et Sénateurs ) et Présidents de conseils régionaux et départementaux, sans exception.

Il s’agissait pour nous de démontrer la nécessité d’un accès aux équipements de protection individuelle (EPI) pour tous les professionnels soignants libéraux sans restriction, en mettant l’accent sur notre interdépendance, gage d’une prise en charge pluridisciplinaire efficiente de nos patients, en citant notamment à titre d’exemple les ostéopathes, compte-tenu de leur proximité immédiate avec leurs patients et trop souvent oubliés par notre gouvernement.

La deuxième condition sinéquanon à la réouverture de nos cabinets étant la possibilité de faire garder nos enfants, nous avons dans le même temps enjoint Monsieur Olivier Véran et tous les Préfets de France à élargir à tous les professionnels soignants sans restriction la liste des professions prioritaires sur les places en crèche et l’accueil d’enfants dans les établissement scolaires qui restent fermés à ce jour.

Aujourd’hui, nous travaillons avec notre avocate sur les garanties contractuelles de nos contrats d'assurance de type Prévoyance, Multirisques Professionnelle, Perte d’exploitation et Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) afin de pouvoir interpeler les assureurs en étant au plus près de vos attentes et de vos besoins. Cela prend du temps, inévitablement, et nous comptons sur votre patience et votre soutien pour mener à bien ce projet, en partageant notamment sur les réseaux sociaux que nous avons mis à votre disposition (tous les outils de communication ont été créés dernièrement).

Parlez-en autour de vous, partagez notre clip video de présentation, en ligne sur notre page Facebook depuis 48h…. Cette association est la vôtre, alors on compte sur vous!


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.